STERILISATION

La stérilisation est , aujourd'hui, pour les Chirurgiens-Dentistes comme pour  les autres professions médicales, une obligation incontournable. Elle a pour but  de prévenir le risque infectieux, tant pour le patient que pour l'équipe soignante.
L'ASEPTIE

Tout d'abord pour le personnel soignant , Le protocole de protection est respecté : port de gants à usage unique, masques médicaux et au besoin lunettes de protection.


Après chaque patient, l'espace  de soins est nettoyé et désinfecté avec des produits répondant aux normes CE .

Les différentes étapes de la stérilisation:
 Après chaque patient, le materiel  de soins est nettoyé et désinfecté .

La décontamination:

 Toute l'instrumentation ayant servi à un soin est immédiatement plongée dans un bac contenant une puissante solution désinfectante .
Après un trempage d’une demi-heure en bacs de décontamination, les instruments  qui sont réutilisables sont nettoyés, rincés abondamment à l'eau courante et désinfectés aux ultrasons avec, de nouveau, des produits normalisés. Les ultra-sons ont la particularité de nettoyer en profondeur toute la petite instrumentation présentant des anfractuosités peu accessibles au nettoyage traditionnel. C'est le cas des fraises et de l'instrumentation canalaire. Ce  nettoyage peut être fait  au thermo-désinfecteur : il s'agit d'une sorte de lave-vaisselle à usage professionnel qui évite la corvée du nettoyage manuel et qui, en plus, rince et sèche les instruments de manière parfaite après le cycle de lavage.  
Ils sont ensuite  placés sous sachets individuels.
La Stérilisation:  
Les instruments  passent ensuite au Stérilisateur à vapeurs chimiques et pression élevée, , à 134 °C, durant un cycle adapté à l’élimination des Prions (notamment responsable de la maladie de Creutzfeldt Jacob). Pour vérifier qu'un cycle de stérilisation s'est effectué dans des conditions de température et de pression conformes aux besoins, on utilise des indicateurs spécifiques sous forme de strips colorés que l'on place au centre de l'autoclave.

Le conditionnement:

Même après avoir subi un processus de stérilisation complet, les instruments non préalablement emballés ne seront pas stériles au moment de leur utilisation, dès lors qu'ils ont été en contact prolongé avec l'air. Ceci explique pourquoi, il est indispensable de les conditionner efficacement pour les protéger de l'environnement jusqu'à leur utilisation finale. Leur emballage s'effectue au moyen de gaines plastifiées dont la fermeture est assurée par un joint étanche. Les meilleurs joints sont obtenus grâce à des soudeuses thermiques qui permettent l'obtention de "soudures" de 12 mm aux extrémités de chaque sachet. Cette étape est longue à mettre en œuvre, mais elle est incontournable, surtout pour les instruments chirurgicaux.  
La traçabilité et stockage



 La traçabilité

Les cabinets les plus sensibles à la notion d'asepsie sont déjà équipés d'autoclaves qui enregistrent les paramètres complets de chaque cycle de stérilisation dans un journal consultable sur ordinateur ,  Chaque sachet ,après le cycle de stérilisation, est  étiquetté et  comporte, en outre, une date limite d'utilisation. 

 Le stockage 
Les sachets contenant les instruments stériles sont enfin rangés dans leurs emplacements habituels, en attendant leur utilisation.